Vous parcourez les articles du blog contenant le tag "EHESP".

Anniversaire de la loi HPST oblige, nos abonnés ont lu avec intérêt le dossier consacré au bilan de cette loi, deux ans après sa promulgation, ainsi que l’article dressant, en amont des présentations officielles, les premières tendances de ce bilan et des recommandations. Ce rapport dresse un portrait « globalement satisfaisant« , selon les propos du sénateur des Hauts de Seine, président du comité d’évaluation, Jean-Pierre Fourcade, de l’application de cette loi. Au total, ce ne sont pas moins de 33 recommandations qui ont été proposées pour amener la loi HPST à s’améliorer.

Comme souvent, la synthèse de nomination a aussi retenu l’attention des abonnés puisqu’elle est l’article le plus lu du mois dernier. Elle fait notamment suite au remaniement gouvernemental effectué par le chef de l’État le 28 juin, qui a entériné la nomination de François Sauvadet au ministère de la Fonction Publique et Valérie Pécresse au Budget. L’ancien président de la Fédération hospitalière de France (FHF), Jean Léonetti, a quant à lui fait son entrée au gouvernement en tant que ministre chargé des Affaires européennes.

Sur la troisième marche du podium, le rapport d’audit de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur l’École des hautes études en santé publique (EHESP) qui, avec sa proposition d’un nouveau modèle fait grincer des dents les acteurs concernés. Car si ces derniers prennent part au constat d’une institution en crise, ils n’ont pas pour autant partagé les 23 recommandations proposées.

La période estivale est également propice au bouclage des dossiers. Ainsi, la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) et le Centre national de gestion (CNG) ont achevé les négociations avec les syndicats de directeurs de santé. Un doublement du nombre des emplois fonctionnels a été arrêté. Une décision qui a attiré l’attention des lecteurs.

Parmi le top dix, on retrouve deux rubriques d’Hospimedia: la question de droit, qui a fait le point sur les modalités de fonctionnement de la permanence des soins (PDS) lorsqu’elle est assurée par les cadres de santé, ainsi que deux bloc-notes qui ont fait la part belle à la confession du professeur Nicoli et à l’utilisation des smartphones dans les blocs opératoire.

Exercice de prospective : que sera le métier de directeur d’hôpital dans 10 ans ?

Si l’hôpital est confronté aujourd’hui à de nombreuses tensions, issues des problématiques qui sous-tendent l’évolution de l’institution hospitalière, quelles seront dans 10 ans les conséquences de ces problématiques ?

C’est un panégyrique de la profession de Directeur d’Hôpital que dresse Nicolas Salvi, élève de la promotion DH 2011-2013 de l’EHESP. Il est nommé vainqueur du concours presse sur le thème « Prospective », organisé lors du congrès fondateur de l’ANADESSMS. En tant que partenaire de l’évènement, Hospimedia a eu l’honneur de lui remettre le premier prix et publie son article sur le blog de la rédaction, avec nos félicitations.

Son article Même jour, même H…ôpital ! Un métier passionnant dans un Hôpital en mutation liste les prochaines priorités des DH et dessine les prochaines étapes indispensables de la carrière de cette profession. Parfois introspectif, il assure la vocation de M. Salvi pour sa future profession. Le papier aborde les différents enjeux aujourd’hui de la gouvernance hospitalière : restructurations, territoire de santé, évolutions technologiques, compétences, rationalisation de l’offre de soins…

Extrait : «  La question de la santé est au cœur d’importants choix de société. L’hôpital aujourd’hui cristallise un certain nombre de tensions puisqu’il est confronté à la question récurrente dans notre système administratif de la manière de rationaliser l’offre (de soin) sans pour autant nuire à la qualité du service public (hospitalier). Exercer ce métier dans 10 ans consistera clairement à concilier les exigences stratégiques de son hôpital avec un socle de valeurs de service public. L’affirmation de ses choix sera incontournable car le directeur est le garant de la diffusion et donc de la pérennité de ses valeurs au sein de son établissement et au-delà. La prise de risque sera d’autant plus forte que les décisions seront assumées par le directeur guidé par un aéropage toujours plus nombreux d’experts. Notre fonction sera marquée par un exercice largement solitaire malgré les apparences. »

Cliquez ici pour lire l’article dans sa totalité : Même jour même H…opital – Nicolas SALVI

Nous vous indiquions dans un article précédent la deuxième édition de la Journée de la Presse le 5 juillet à l’EHESP. Cette journée vise à mieux faire connaître l’offre de presse spécialisée et à réfléchir aux enjeux de communication et de gestion de l’information. A cette occasion, rappelons-le, un concours était organisé pour récompenser le meilleur article parmi ceux rédigés par les élèves.

Hospimedia, partenaire de cet événement, est très fier de récompenser Pierre de Montalembert, premier prix, pour son article « Établissements de santé et entreprise : de l’hôpital au CAC 40 ? ».

Le lauréat expose que les hôpitaux, dont la gestion a beaucoup emprunté au modèle entrepreneurial au vu de l’organisation et de la rationalisation des moyens, s’en distancient également par des contraintes qui lui sont spécifiques. Ainsi, la considération du patient, et la priorité donnée à un objectif d’excellence des soins et non de bénéfices financiers rapproche l’organisation hospitalière d’une société plus que d’une entreprise.

« Le vocabulaire économique et les pratiques de l’entreprise se sont emparés du monde hospitalier, certes : d’aucuns compareront cette évolution à un cheval de Troie, et diront que le diable est entré dans la place; d’autres répondront que l’entreprise n’est pas le diable, et que l’argent que manient les hôpitaux n’est pas une manne tombée du ciel, mais provient des citoyens, et que les hôpitaux ont, vis-à-vis des citoyens, un devoir de bonne gestion. Pourquoi leur reprocher, alors, de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs ? C’est avoir une bien curieuse conception de l’histoire que de prétendre les frontières faites pour n’être jamais franchies. » (extrait)

Pour lire son article dans sa totalité, cliquez ici.

Pierre de Montalembert est diplômé de la promotion 2010 de l’EHESP, et travaille actuellement comme directeur adjoint chargé  des affaires générales, de la qualité et des projets à l’hôpital de Lisieux. Il repart de ce concours avec un mini-portable et un accès Internet 3G d’un an offerts par Hospimedia.

Toutes les félicitations de la rédaction à lui ainsi qu’à ses deux dauphines, Marlène Cieslik avec l’article « La sexualité des personnes agées en institution atteinte de syndromes démentiels : entre tabou et lenteur des évolutions organisationnelles » et Delphine Deletoile pour l’article « Établissement de santé : une entreprise comme les autres ? »

EHESP LogoCe lundi 5 Juillet, les élèves de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique pourront participer à la deuxième « Journée de la Presse » organisée par l’établissement. Plus de 150 étudiants participeront ainsi à de nombreux ateliers et tables rondes concernant la communication, sujet qu’ils devront maitriser dans le cadre de leurs futures responsabilités.

Hospimedia, déjà partenaire de la première édition de l’évènement, renouvelle son soutien à cette initiative originale. Les étudiants pourront ainsi avoir la chance de remporter un mini-portable et un accès Internet 3G d’un an offerts par Hospimedia !

Nous serons également présents tout au long de la journée pour répondre aux questions des futurs managers de santé, qui bénéficient déjà d’un accès Hospimedia dans le cadre de leurs études.