Une santé électorale

17/02/2012 par Thomas Quéguiner.

Faire un commentaire

Élections présidentielles d’abord, les 22 avril et 6 mai, élections législatives ensuite, les 17 et 24 juin… Ce premier semestre 2012 s’avère très politique.
L’occasion d’un coup d’œil rétrospectif sur un quinquennat qui s’achève et d’un regard prospectif sur celui qui s’annonce. Et la santé n’est pas en reste, alors que 79% des Français choisissent de la placer comme thème prioritaire de cette campagne électorale.

De la loi HPST aux déserts médicaux en passant par les dépassements d’honoraires, la Tarification à l’activité (T2A), la convergence public-privé, le 5e Risque, les soins psychiatriques… Droite et gauche se livrent ces jours-ci la bataille du bilan et des promesses. C’est justement ce fourmillement d’idées qu’entend retranscrire Hospimedia en y dédiant une rubrique, mise en ligne fin janvier et intitulée « 2012 : les élections / L’actualité en continu ! »

Droite, gauche, centristes, extrême-droite, extrême gauche… Toutes les tendances y ont parole dès lors qu’elles tendent à éclairer, à coups de petites phrases souvent, de programme parfois, le débat sur leur vision de la santé en France à l’horizon 2017.

De même, de l’autre côté de l’isoloir, chez les fédérations, syndicats et associations, l’heure est à l’interpellation des candidats, aux plateformes vindicatives et autres cahiers de doléances pour les pousser à prendre position.
Mais surtout, veiller à ce que la santé ne fasse pas les frais du tout économique ou du tout sécuritaire.

Laisser un commentaire